Archive for the ‘ On en parle pas assez ’ Category

MIG – Dhikrayat

Premier album du groupe grenoblois, et il faut dire que c’est plutôt réussi!  La chanteuse Djazia Satour nous fait voyager sur des textes anglais, français et arabes. « L’oriental touch » est d’ailleurs très présente dans cet album, qui, si vous ne le connaissez pas encore, est à découvrir, tellement il fait preuve d’originalité. Laissez-vous bercer par la douceur de ses mélodies aux accents orientaux.

Sortie: 2004

Note: 8/10

Mon TOP 3:

  1. Sad Society Song
  2. H’Djendjell
  3. Au nord de mon enfance
Publicités

Border Crossing – Omnious

Du trip-hop from UK comme on l’aime ! Y’a du groove et de l’underground dans cet opus, et une fois dans les oreilles, il ne peut passer inaperçu. Un style plutôt épuré, pas de grande recherche sonore mais à l’écoute on passe forcément un bon moment.

Note: 7/10

 

Mon TOP 3:

  1. More to life
  2. Dance for your life
  3. Searching for Mr Manuva (Mr Scruff Remix)

David Grumel – Beaurivage

Un artiste pas assez connu à mon goût. Les incontournables, ceux qu’on connaît tous, c’est bien de parler d’eux, mais il y en a déjà beaucoup sur la toile à leur sujet. Alors attardons-nous sur le petit bijou pop orchestral que David Grumel nous a réservé. Aux mélodies certes peu originales, très « radio listening » (Overground), mais de qualité, ma préférence va aux orchestrations aux violons de velours et à une basse bien présente. Il y a du beau dans cette oeuvre, c’est raffiné. Moi qui suis un adepte de la bonne bouffe, écouter du Grumel, ça donne l’envie d’un bon resto tendance, chic et sobre. Confortablement installé un verre de vin dans la main droite et un cubain dans l’autre, se laisser porter par les rythmes et les couleurs du Beaurivage.

Note: 8/10

Mon TOP 3:

  1. Magnolias
  2. Freerush
  3. Overground

Benjamin Biolay – A l’origine

Cet album est  » à l’origine » de mon admiration pour son talent. Pas besoin de long discours pour parler de l’élégance qui découle de cette oeuvre. Dès la première track on est plongé dans l’ambiance sombre et planante qui se déroule au long de l’album. J’ajouterai une mention spéciale pour les choeurs ( A l’origine,  Me voilà bien) enregistrés dans une église lyonnaise (Notre-Dame des Macchabées) et dont les arrangements sont tout simplement à couper le souffle.

Alors OK, Benjamin Biolay, on l’entends peu ou pas à la radio, mais c’est peut-être mieux ainsi…

Note: 9/10

Mon top 3:

  1. Même si tu pars
  2. Dans mon dos
  3. Me voilà bien